Quand les caméras partent, Michel-Edouard Leclerc se lâche sur la filière agroalimentaire

Michel-Edouard Leclerc a un problème avec l’agroalimentaire et il le fait savoir. Dans une interview au magazine LSA du 26 mai 2016, le chantre de la guerre des prix s’en prend violemment à notre filière, coupable selon lui de ne pas se laisser faire quand la grande distribution lui impose une baisse des prix à marche forcée et menace gravement la survie de milliers d’emplois. « C’est pas moi, monsieur, c’est les autres ! » Comme toujours avec le président du deuxième groupe de la grande distribution en France, chacun en prend pour son grade et rien ne peut lui être reproché. Les agriculteurs ont une offre « tellement en retard qu’il faut aller la chercher chez nos voisins européens ». Chez les producteurs agroalimentaires, « les gros se sont planqués derrière les petits ». Les représentants des producteurs de tous horizons (FNSEA, ANIA, Coop de France) forment une « alliance contrenature ». Michel-Edouard Leclerc ne fait pas dans la dentelle pour ...

Négociations : un an après, rien n’a changé. Nous savons par quoi commencer

Cela fait un an que j’ai tiré le signal d’alarme et dénoncé les conditions dans lesquelles se déroulent les négociations entre les industriels et producteurs de l’agroalimentaire d'une part et la grande distribution d'autre part. Cela fait un mois que de nouvelles négociations ont eu lieu. Elles se sont clôturées avec le même constat, la même tristesse et les mêmes perspectives, de plus en plus alarmantes pour notre filière et tous ses emplois. D’abord, parlons de la méthode. L’ambiance de garde à vue que je décrivais n’a pas cessé, bien au contraire. Un patron de l’agroalimentaire a décrit sur RTL avec les mots les plus crus les négociations de cette année : « Des convocations le matin à 7:30 dans un box soit surchauffé soit glacial avec dans un premier temps des heures d’attente, ensuite 15 personnes qui débarquent, qui hurlent et qui insultent. » « Un climat de garde à vue , ...

Richard Girardot, guerrier affectif et éprouvé de Nestlé France

Article paru dans LSA à l'occasion de l'attribution des Trophées LSA de l'Innovation 2015 Le patron de Nestlé France, un champion de la gestion des marques, est un guerrier sensible qui a dû se frotter aux restructurations et… à la guerre des prix… Il a une « gueule », comme on dirait au cinéma. L’acteur CEO – PDG – de Nestlé France, la soixantaine, laisse rarement ceux qui le rencontrent indifférents. Ni les industriels ni les distributeurs, parfois des amis, des ex-commerciaux, dont il a vu la bonne fortune s’envoler. Regard franc, mine enjouée, intelligence vive, batailleur, bretteur de premier ordre, commercial jusqu’au bout des ongles… C’est un «guerrier affectif» qui dirige la filiale du groupe leader mondial de l’alimentation, également leader en France, devant Unilever. Pas étonnant que le jury des Trophées de l’innovation LSA l’ait choisi comme « homme de l’année ». Un jury composé d’industriels –enthousiastes– et de distributeurs, ...

Richard Girardot nommé personnalité de l’année 2015 par LSA

Richard Girardot a reçu le 16 décembre le Trophée de la Personnalité de l'année 2015 du magazine LSA dans la catégorie "Industriel Multinationale". Une trentaine de professionnels, industriels et distributeurs ont été récompensés (source lsa-conso.fr) ALIMENTAIRE Boissons alcoolisées Leffe Cascade Royale IPA, la bière qui met le houblon en vedette Boissons non alcoolisées Alternative Food & Beverage inscrit la tisane dans l’air du temps Crémerie Ultrafrais Bons Mayennais, à picorer chaud hiver comme été Épicerie salée Qualité Pâte fraîche invite à la gourmandise Épicerie sucrée Des dosettes de thé Lipton compatibles Nespresso Fruits et Légumes Sud’n’Sol redonne le goût de la marinade et du soleil Hygiène-Beauté Laver-apaiser-adoucir, le trio gagnant de Cadum Entretien Cajoline Intense assure une fraîcheur longue durée Parapharmacie MédicAID rend accessible le dépistage du cannabis Surgelés Darégal parfume les surgelés avec ses bouillons aromatisés Traiteur produits carnés Made In France Fleury Michon parie sur la charcuterie sans antibiotiques International PGC Le sirop à la fleur de sureau « made in Autriche ...