Trêve estivale sur l’intox ?

Par 0 No tags Permalink 12

L’été, c’est le temps des trêves, celles que j’ai notamment appelées de mes vœux lors du « Dîner de l’Ania ». Une main tendue qui n’est pas factice. J’en suis chaque jour davantage convaincu, notre salut viendra seulement d’une coopération étroite entre les trois maillons de la chaîne alimentaire : agriculteurs, industriels, distributeurs au bénéfice de nos consommateurs communs. Mais, il faut en finir avec les petites phrases.   Alors, je dois l’avouer, quand dans LSA un grand distributeur explique qu’il n’y aurait pas de comportements douteux d’acheteurs dans « les box de négo ».  Quand je lis que les pratiques de certains acheteurs que nous dénonçons ne seraient « que des pantalonnades », je ne peux l’accepter. Et les 5,5 milliards de déflation dus à une guerre des prix, sont-ils eux aussi une pantalonnade ? Le fait que ces propos soient tenus par un patron de la distribution est triplement dommageable : Il envoie un message calamiteux à toutes les forces commerciales : refuser d’admettre qu’il existe ...

Grand dîner de l’ANIA 2019

Mardi 3 juillet s’est tenu au Pavillon Gabriel le grand dîner de l’Ania en présence notamment de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, d'Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de Jean-Yves Le Drian. L’occasion pour Richard Girardot de s’exprimer lors d’un discours introductif. Grand dîner de l'ANIA 2019 Mercredi 3 juillet 2019 Bonsoir Monsieur le Ministre, Bonsoir cher Didier, monsieur le Ministre de l’Agriculture,  Très cher Monsieur Guillaume, Ministre de l’Alimentation,  Chers parlementaires, Chers représentants de l’État,  Chers collègues de la filière,  Chers fidèles partenaires présents ce soir :  AG2R, Crédit Agricole, E&Y, BWT, Mérieux NutriSciences, et Nielsen Chers amis,  Et si ce soir nous faisions une trêve ? Si ce soir, nous mettions le plaisir et l’unité au centre de nos tables ?  Si tout simplement, nous décidions d’être bien dans nos assiettes. Bien-sûr, j’aurais pu tirer parti de cette prestigieuse audience pour reprendre mon bâton de pèlerin ...