5 ans (maximum) pour unir et apaiser !

Fidèle au respect du « devoir de réserve » que devrait conserver tout dirigeant d’entreprise soucieux de ne pas engager son groupe et ses collaborateurs, j’ai souhaité attendre le terme de cette campagne électorale avant de m’exprimer publiquement sur ce blog. Le visage et le projet de notre prochain Président de la République étant désormais connus de tous, je tiens à partager avec vous mes sentiments sur cette campagne électorale et sur les défis majeurs qui attendent maintenant Emmanuel Macron. Je pense d’abord et avant tout à nos agriculteurs, dont le sort n’a rien à envier aux ouvriers de Whirlpool, de Goodyear ou d’Alstom et qui ont pourtant été largement relégués au second plan du débat politique ces derniers mois. J’ai été peiné de voir que malgré cet état de crise agricole durable, marqué par les faillites, les pertes d’emplois et de parts de marché de l’agriculture et de l’industrie alimentaire française face ...

« Nestlé est un très gros paquebot qu’on ne manœuvre pas comme un Riva »

Vendredi 21 avril, "L'Obs" a publié une interview que j'ai accordée à Corinne Bouchouchi. J'y reviens sur l'opération "C'est moi qui fabrique" qui rentre dans sa phase de visites des consommateurs dans nos usines mardi 25 avril. J'y aborde également l'actualité et les résultats de notre groupe. J'y fais le point sur la guerre des prix avec la grande distribution. Je vous invite à retrouver cette interview en cliquant ici.

Sans nitrite : Herta révolutionne (encore) le jambon

Cela fait plusieurs centaines d’années que l’Homme utilise des nitrites comme agents de conservation. Ils jouent un rôle essentiel dans la sécurité alimentaire, notamment pour empêcher le développement de bactéries susceptibles de développer des maladies graves, telles que le botulisme, la listériose et la salmonellose. On se souvient par exemple de la conservation des aliments grâce à du salpêtre dans les caves d’autrefois. Ces dernières années, nous avons utilisé du nitrite de sodium afin d’assurer la conservation. Il est dans certains cas issu de plantes comme le céleri, très riche en nitrate. Nos consommateurs nous ont lancé un défi, et quel défi ! Nos consommateurs nous ont lancé un grand défi : proposer un jambon conservé sans nitrite, fabriqué avec une liste d’ingrédients plus simple et plus compréhensibles et garantissant le même niveau irréprochable de sécurité alimentaire. Quel défi ! En 50 ans d’existence, Herta n’avait pas encore réussi à le relever. Maintenant, c’est chose ...

Un avenir plus sain, ça se prépare au quotidien !

Améliorer la qualité de vie en contribuant à un avenir plus sain, c’est l’objectif ambitieux que nous nous sommes fixé chez Nestlé et que nous poursuivons maintenant depuis de nombreuses années. Pour l’atteindre, nous avons mis la transition énergétique et la protection de l’environnement au cœur de nos priorités en faisant en sorte qu’en 2030 nos activités et celles de toutes les parties prenantes avec lesquels nous travaillons n’aient plus aucun impact sur nos ressources naturelles les plus précieuses : notre air, notre patrimoine forestier et nos réserves d’eaux. A l’occasion de la Journée Internationale des Forêts, le 21 mars, je me suis rendu sur le site Nescafé et Ricoré de Dieppe, en Seine Maritime, où j’ai pu mesurer les progrès formidables que nous avions réalisés après toutes ces années et qui nous permettent aujourd’hui d’offrir à nos consommateurs la tasse de café présentant l’impact environnemental le plus faible. Il y a ...

Ce soir, un ami est parti

Ce soir, un combattant est parti, qui s’est battu passionnément pendant 17 ans pour le monde qu’il aimait, celui de l’agriculture. Ce soir, un grand dirigeant est parti, un des rares qui aient une vraie capacité à entretenir et renforcer un dialogue de plus en plus important dans la filière agricole et agroalimentaire. Ce soir, un défenseur acharné des agriculteurs et du monde paysan est parti. Il a toujours défendu, quoiqu’on en dise, les exploitants, petits et grands, frappés par une crise durable. Il le disait très récemment sa dernière interview au « Figaro » en décrivant son ambition « immense » pour une politique de l’offre. « Pour réussir, », disait-il, « elle doit impliquer tous les acteurs de la chaîne agroalimentaire, des producteurs jusqu'aux distributeurs en passant par les industriels : quand sonne le tocsin, la mobilisation doit être collective. ». Il a su construire une vision basée sur la fierté d’être agriculteurs pour tous ceux qui exercent ce métier. Une ...

Mobiliser l’épargne populaire pour sauver nos agriculteurs – Rodolphe Durand / Les Echos

Je me suis déjà longuement exprimé sur ce blog concernant la crise agricole et les obstacles à la reconstruction de filières d'excellence qui permettent aux agriculteurs de vivre de leur travaille. Je partage aujourd'hui la tribune de Rodolphe Durand, professeur à HEC, publiée dans les Echos, pour créer un système d'épargne populaire en direction des exploitations agricoles. Lien vers l'article original.   "En 2014, l’investissement matériel des agriculteurs a fléchi de 5,2 %. La France pourrait créer un système proche des Sofica, comme pour le cinéma. Ces instruments défiscalisés financeraient la modernisation des exploitations. En 2014, l’investissement matériel des agriculteurs a fléchi de 5,2 %. La France pourrait créer un système proche des Sofica, comme pour le cinéma. Ces instruments défiscalisés financeraient la modernisation des exploitations. La crise du monde agricole est d'une intense gravité. Elle est sociale, alimentant le désespoir de nombreux professionnels : en 2015, un agriculteur sur trois a gagné moins de 350 euros par mois. ...

L’agroalimentaire français trouve encore de nouvelles frontières

Par 0 No tags Permalink 53

Le Salon International de l’Alimentation qui s'est tenu à Paris Villepinte a été l’occasion de faire le point sur les perspectives de notre secteur. On a fait beaucoup de bruit sur le Salon de l’Auto, ses innovations, ses nouveautés. Mais n’en déplaise à nos amis constructeurs, l’esprit pionnier est bien plus chez nous que chez eux ! Bien sûr, et je l’ai dit ici de nombreuses fois, l’industrie agroalimentaire française est plongée au cœur de nombreuses problématiques, tant économiques, sociales que de consommation et d’environnement. On lui prête volontiers une image quelque peu dépassée, et pourtant ce secteur est plus que jamais à suivre dans les prochains mois et prochaines années. Cette activité porte en elle les enjeux du monde de demain et commence dès à présent sa métamorphose portée par une envie responsable et durable. La richesse de l’économie française Le secteur agroalimentaire en France est le 1er secteur industriel en termes d’emplois et de ...

« Le rituel du repas de famille se perd »

J'ai donné une interview dans le Parisien qui souhaitait revenir sur les 150 ans de Nestlé.     Comment la petite PME est-elle devenue une multinationale ? En innovant. En 1866, Henri Nestlé lance une farine lactée pour les mères ne pouvant allaiter. Le groupe Nestlé est né. Comme la Suisse est aussi le pays du chocolat, le groupe se lance sur le marché avec succès. Après avoir inventé le lait déshydraté, Nestlé a lancé le café soluble Nescafé dans les années 1930. A cette époque, il lance les glaces Esquimaux et ne va cesser de se diversifier par de la croissance externe également en rachetant des marques comme Herta ou Buitoni. En 1986, il révolutionne de nouveau le marché du café avec Nespresso. Au fil des ans, il est devenu le numéro 1 mondial de l'alimentation avec un chiffre d'affaires de plus de 85 Mds€. Et en France ? Nestlé s'installe en France rapidement, dès 1870. Les Français se sont donc très vite approprié ...

Réaction à « Cash Investigation » du 13 septembre

L’émission "Cash Investigation", diffusée sur France 2 ce 13 septembre sur le thème des industries agroalimentaires, a particulièrement visé les 13 000 salariés de notre entreprise Nestlé. Ce reportage à charge a décrit notre activité avec un ton particulièrement condescendant envers les 450 000 salariés de l’agroalimentaire en France, petites et grandes entreprises confondues, sur tous les territoires. On les réduit à « un chiffre d’affaires de 170 milliards ». On en fait des cyniques sans foi ni loi ni responsabilité. On oublie leur savoir-faire et leur attachement aux territoires, en lien avec les agriculteurs. Cette émission orientée oublie l’objectivité journalistique, laquelle devrait évoquer les obligations imposées aux industriels pour la protection de la santé des consommateurs, la traçabilité des aliments. Non, le botulisme n’a pas disparu, et l’agence de Santé Publique nous le rappelle justement. Pourquoi affirmer le contraire ? Dans quel but ? Par ailleurs, et grâce en grande partie à la réglementation ...

Crise agricole : 5 milliards de perdus pour eux, pour vous, pour nous, pour tout le monde ?

L’agriculture française va subir des pertes de 4 à 5 milliards d’euros en 2016 selon le principal syndicat des exploitants, la FNSEA. Ce rappel brutal qui intervient au cœur de l’été passera sûrement assez inaperçu dans une actualité qui a laissé passer la crise agricole depuis quelques mois. La crise agricole, elle, n’est pas passée. Pire, ce n’est pas simplement une crise agricole. C’est une crise économique qui aura un impact bien plus grave que ces milliards d’euros perdus par plusieurs dizaines de milliers d’exploitations. Ce sont des milliards perdus pour eux, oui, mais aussi pour vous, les consommateurs, pour nous les industriels. Je pense que dans une situation pareille, chacun a le devoir de s’exprimer et d’identifier de son point de vue les blocages qui maintiennent cette crise permanente depuis trop longtemps. Pour eux Les agriculteurs n’avaient jusqu’ici pas été épargnés par les contraintes économiques qui pèsent sur leur filière, à savoir ...